Menu Fermer

Mémorial W

AB | C | D | EF | GHIJKlMNOPQRSTU | VWYZ

4 avril 1927 – Alors que l’escadrille 5C1 effectue un vol de groupe au-dessus de l’aérodrome d’Hyères, deux de ses Levasseur PL 5 se heurtent en vol et s’écrasent au sol. Les quatre membres d’équipage, l’EV1 pilote Jean-Yves, Louis, Edmond ANFRAY et l’Asp de réserve observateur William, Charles WADDINGTON dans l’un des appareils et le Mot2 arrimeur pilote Jean, Antoine FOURIS et le QM mitrailleur bombardier Georges, Henri, Charles LE BARZE dans l’autre, sont tués sur le coup.

17 octobre 1947 – Après avoir décollé du terrain d’Inezgane, près d’Agadir, pour un exercice de tir de roquettes en mer, un Bloch 175T de la flottille 6.F (n° 28), est victime d’une panne du moteur gauche. L’appareil s’engage alors dans une vrille qui ne peut être récupérée et s’abat en mer, provoquant la mort de ses trois membres d’équipage, l’EV1 pilote Bernard, Camille, Georges, François DESAUBLIAUX, chef de bord, le SM1 mitrailleur bombardier Marcel, Maurice HUP et le Mt radio volant Jean, Nicolas WAECHTER. Les corps des trois hommes sont récupérés le 19 par un scaphandrier.

10 janvier 1956 – Au cours d’un exercice de vol de nuit, un F9F Panther (BuAer 122565) de la NAS de Kingsville, Texas, s’écrase au sol près de Premont, dans le comté de Jim Wells. Son pilote, le QM2 élève Joseph, Nicolas WEIBEL, est tué sur le coup.

Portrait du SM mécanicien volant Charles, Joseph
WERLÉ

21 mars 1940 – Un Latécoère 298 (n° 11 – T1.3) de l’escadrille T1 décolle du port de Boulogne-sur-Mer. Lourdement chargé, l’appareil ne parvient pas à déjauger et s’écrase sur la digue sud, provoquant l’explosion immédiate de son chargement de bombes. Les trois membres de l’équipage : le LV pilote Emile, Robert DESMONS, officier en second de l’escadrille T1, le QM radio volant Paul, Alphonse, Gabriel RENAUD et le SM mécanicien volant Charles, Joseph WERLÉ, disparaissent dans l’accident.

12 juillet 1976 – Deux hélicoptères SA 316B Alouette III de l’escadrille 27S chargée de la surveillance du centre d’expérimentations nucléaires de Mururoa (Polynésie Française) entrent en collision au cours d’un vol de groupe au-dessus de l’atoll et s’abattent dans le lagon. Les quatre membres d’équipage, le PM électronicien de bord Georges, Raphaël, Roura NOUVEAU et l’EV1 de réserve pilote Daniel, Raymond, André WEYL dans l’appareil n° 1594 et le Mt mécanicien de bord, plongeur Roger, Etienne, Jean CHAIX et le PM pilote Jean-Pierre SIMON de KERGUNIC dans l’appareil n° 1602, trouvent la mort dans l’accident.

10 mars 1981 – Quelques instants après avoir décollé de l’aérodrome de Hahaya à Moroni dans l’archipel des Comores, un Atlantic n° (29) de la flottille 23F est victime d’un incendie de moteur. Hors de contrôle, il s’écrase près de la localité de M’Boudé, tuant ses dix-huit occupants. En plus de son équipage normal, l’appareil transportait une équipe technique d’entretien. L’équipage était composé du Mt électronicien de bord Patrick, Elie, Etienne BAUDOIN, de l’EV1 pilote Jean-Yves, Georges CISTAC, du PM électronicien de bord Alain, Henri, Jean-Baptiste DEMAISON, du Mt électronicien de bord Dominique, Jean, Etienne FAURE, du PM électronicien de bord Serge, Lucien LAPP, de l’EV1 navigateur aérien et coordonnateur tactique Olivier, Marie, Gérard, Henri de LASSUS SAINT-GENIÈS, du Mt électronicien de bord Dominique, Bernard, Marie MOISDON, du Mt navigateur Jean-Claude, Joseph MONTFORT, du LV pilote Philippe, René, Pierre MOUGENOT, commandant d’aéronef, du MP mécanicien de bord Eugène, Jean, Yves NORMANT, du Mt navigateur Eric, Claude, Daniel PÉRAUDEAU, du Mt mécanicien de bord Michel, Louis, Jacques RÉNIER, du SM2 électronicien de bord Patrick, Louis, Adrien, Henri ROUSSEAU et du SM2 radio de bord François-Xavier WINTERHALTER. L’équipe technique se composait du SM électromécanicien d’aéronautique Jean-Louis AUDREN, du PM mécanicien d’aéronautique Yves HENNEQUART, du QM1 électronicien d’aéronautique Bertrand, Pierre LION et du QM1 électronicien d’équipement Eric LOURENÇO.

17 avril 1917 – Chargé d’une mission de reconnaissance en mer Adriatique, un FBA 150ch (n° 384) du CAM de Venise (Italie) est intercepté par des hydravions de chasse autrichiens et abattu après un bref combat inégal. Le QM mécanicien observateur Maurice COSTE et le LV pilote André, Philippe, Adolphe WOLTZ, commandant du CAM, disparaissent en mer dans la chute de leur appareil.

21 janvier 1982 – Un Douglas C-54 (n° 49 148) de l’escadrille 9S basée sur l’aérodrome de La Tontouta, en Nouvelle Calédonie, effectuait un vol d’entraînement aux décollages et atterrissages de nuit. Pour une raison indéterminée, il s’écrase sur les flancs du mont Kokoreta, au lieu-dit Bangou, dans la commune de Païta. Il n’y a aucun survivant parmi les sept occupants de l’appareil. L’équipage était composé du LV pilote Guy, Alain, Marie CELTON, commandant d’aéronef, du MP pilote Marcel, Daniel, François, Denis CRUSSON, du PM électronicien de bord Jean, Daniel DECOUDU, du Mt mécanicien volant Paul, Léon GAVARD-PIVET, du PM mécanicien de bord Bernard, Louis, Joseph, Marie LE FURAUT, du MP mécanicien volant Monroë, Jacques PODLESNIK et du PM navigateur Claude, François WULLAERT.

AB | C | D | EF | GHIJKlMNOPQRSTU | VWYZ