Menu Fermer

31 – Le Super Frelon SA 321

20,00 

  • Format : A4
  • Couverture : cartonnée
  • Livre relié
  • Nombre de pages : 168
  • Langue : Français
Effacer
ISBN : 978-2-913344-21-1 Catégories : ,

Le livre 

Le Super Frelon est venu logiquement s’inscrire dans l’évolution du concept d’emploi des hélicoptères au sein de l’Aéronautique navale. Après les missions de sauvegarde des porte-avions et de servitudes régionales du début, le conflit algérien, à partir de 1954, a fait progresser le concept d’emploi vers le transport d’assaut des troupes sur un territoire très large, où leur souplesse d’emploi a établi leur réputation. Pendant la durée de ce conflit, la Marine a poursuivi son objectif d’utiliser les hélicoptères, non plus seulement dans des missions d’assaut terrestre, mais aussi et surtout, dans des missions proprement maritimes comme la lutte ASM. C’est pourquoi le choix s’était porté sur le HSS-1, créé dès l’origine par Sikorsky comme un hélicoptère ASM. Mais il fallait lui trouver un successeur apte à la lutte ASM par tous les temps, et capable d’activités de soutien (transport opérationnel et sauvetages hauturiers) à une plus grande échelle que le HSS-1. C’est ainsi qu’est né le programme SE 3210 Super Frelon développé par Sud Aviation pour répondre à ce besoin, à partir de 1961. Ce programme a connu, en 1965 et 1966, deux accidents qui ont décimé l’équipe de marque de la Marine. Ces deux accidents auraient bien pu entraîner la fin de ce programme, qui a cependant été maintenu grâce à la détermination des services et des personnels qui en avaient la charge. A partir de 1967, le Super Frelon est enfin reparti sur des bases techniques plus sûres, et il a participé successivement, aux expérimentations nucléaires au CEP puis, en métropole, à la lutte ASM dans l’environnement des SNLE de la FOST. Ont naturellement suivi de multiples missions de sauvetage maritime où ses capacités tous temps ont fait merveille, et enfin des missions d’hélitransport opérationnel à partir des PA et des TCD. Cette « épopée » a duré 45 ans (de 1965 à 2010) au sein de l’Aéronautique navale, et c’est cette longue histoire que ce livre se propose de retracer.

L’auteur

Eric Escoubet est issu de la promotion 1958 de l’Ecole navale. Il a été breveté successivement pilote d’avions multimoteurs puis d’hélicoptères, en 1964. Sa première affectation a été la toute nouvelle escadrille 225 à Lanvéoc-Poulmic, où il a à dirigé un détachement d’Alouette III sur le PH Jeanne d’Arc au cours des deux premières campagnes du navire école (1964-1966). Après un bref passage sur HSS-1 à la flottille 32F, il s’est fait qualifier sur Super Frelon à la 20S. Ensuite, se sont succédé des affectations à la 27S au CEP et à la 32F transformée sur Super Frelon, avant d’autres postes, notamment au SC/Aéro/BET, pour finir sa carrière active au SGDN, jusqu’en 1996. CV(H) et membre de l’ARDHAN depuis 1992.

Poids 0.765 kg