Menu Fermer

36 – Chasse embarquée et hélicoptères (1954 – 1967)

10,00 

  • Format : 210 x 297 mm
  • Couverture : souple en couleurs
  • Dos carré collé
  • Nombre de pages : 48
  • Nombre d’images : 29, toutes en N&B sur papier crème mat
  • Langue : Français
Effacer
ISBN : 978-2-913344-36-5 Catégorie :

Le Cahier

Ce cahier regroupe quinze récits choisis parmi une trentaine rédigés par l’auteur dans les années 2006-2011. Une première partie se passe en Indochine pendant la campagne 1953-1954 du porte-avions Arromanches, au sein de la flottille 11F armée d’avions Grumman F6F-5 Hellcat. Plusieurs faits sont relatés : un atterrissage forcé à Dien Bien Phu en novembre 1953, un accident à l’appontage en janvier 1954, un moteur qui cafouille en mission, l’épuisement d’un pilote et les premiers impacts de la DCA Viet-Minh. Un hommage est rendu au second maître pilote Daniel Robert, prisonnier à Dien Bien Phu et mort d’épuisement en juin 1954.

La seconde partie traite d’aventures diverses sur hélicoptères. En Algérie en 1958-1961, au sein de la flottille 32F armée de Sikorsky HSS-1, puis sur Alouette III à Lanvéoc, avec la création de l’escadrille 22S en 1964 suivie de deux détachements sur le porte-hélicoptères Jeanne d’Arc en 1965-1967.

L’ auteur

Né en 1929 à Agen, Michel Couthures s’engage dans la Marine en 1950. Il est breveté pilote en novembre 1951 à l’escadrille 52S à Khouribga (Maroc). Il devient pilote de chasse à Meknès en juillet 1952 et rejoint l’escadrille 54S, École d’aviation embarquée à Hyères. Il est qualifié à l’appontage sur l’Arromanches en janvier 1953 et est affecté à la flottille de chasse 1F, à Hyères, le mois suivant. Cette flottille est renumérotée 11F en juin. Elle embarque sur l’Arromanches en septembre pour l’Indochine, arrivant à Saïgon le 29. Le second maître Couthures, surmené par ses 53 missions de guerre, est rapatrié en mai 1954. Il sert à l’escadrille 1S, qui devient 2S, à Lann Bihoué d’octobre 1954 à mai 1957, puis se porte volontaire pour les hélicoptères. Il obtient sa transformation sur voilure tournante à l’escadrille 58S à Saint-Raphaël en octobre 1957 et va passer plus de trois ans en Algérie à la flottille 32F (04.1958-06.1961). Promu maître principal en juillet 1961 puis nommé officier des Équipages en septembre, il est affecté à la flottille 31F (HSS ASM) à Saint-Mandrier de septembre 1961 à novembre 1963. Suivent trois mois à l’escadrille 23S. Il est alors détaché en Bretagne, à Lanvéoc-Poulmic pour prendre la tête d’une section d’Alouette III, prélude à la création de l’escadrille 22S en août 1964. Deuxième affectation à la 32F HSS, cette fois à Lanvéoc (06.1967-07.1969). Il repart dans le Sud qu’il ne quittera plus : à l’escadrille 23S pendant cinq ans, qu’il commande (11.1972-06.1974) ; promu officier principal des Équipages en septembre 1973, il est nommé capitaine de corvette, dans le corps des officiers de marine, en avril 1974. Chef du PC Opérations de Nîmes-Garons en 1974-1977, Chef des Services généraux de Saint-Mandrier en 1977-1980, adjoint au commandant de la Marine à Marseille ; il termine sa carrière à l’état-major du Commandant de l’Aéronautique navale en 3e Région (09.1981-05.1983).

Il est promu capitaine de vaisseau honoraire en 1988.

Poids 0.300 kg