Menu Fermer

C 25 – L’Aéronautique maritime en 1914

0,00 

Offre spéciale !

Ces cahiers ne sont pas vendus, mais donnés contre une participation aux frais de port de 10 €.

Effacer
ISBN : ND Catégories : , ,

Écrit à l’initiative de l’ARDHAN et avec le soutien de la commission du centenaire de la Grande Guerre, ce cahier présente succinctement les débuts de l’Aviation maritime de 1910 à 1913 puis décrit l’organisation de l’Aéronautique maritime durant l’année 1914, son activité, son matériel et un inventaire complet de son personnel pilote. Cette branche de la Marine nationale est bien modeste à la déclaration de guerre car elle n’a conduit, avec des moyens limités, que des expérimentations. Les plus importantes étant l’envol d’un avion amphibie Caudron le 7 mai 1914 depuis la plate-forme aménagée à l’avant du croiseur Foudre, et la participation aux manœuvres navales de la seconde quinzaine du mois de mai.

Ce premier envol de la Foudre, plaçant la France troisième chronologiquement dans l’utilisation d’avions embarqués, après les Etats-Unis en 1910 et la Grande-Bretagne en 1912, n’aura cependant pas de suite avant octobre 1918 et les décollages à partir du cuirassé Paris. En effet l’entrée en guerre va bouleverser les plans et l’Aviation maritime va devoir parer au plus pressé, en créant des centres provisoires à Nice, à Bonifacio, en Adriatique, à Bizerte, à Port-Saïd et enfin à Boulogne-sur-Mer.

Ce conflit va entrainer un développement considérable de l’Aéronautique maritime sous ses deux formes : l’Aviation maritime d’une part, avec ses avions et ses hydravions, et l’Aérostation maritime d’autre part, avec ses dirigeables et ses ballons captifs, cette dernière ne devenant réalité qu’à partir de décembre 1915.

Les missions initiales sont la reconnaissance en mer, hauturière et côtière, le repérage des sous-marins ennemis et la collaboration avec la Flotte pour les détruire, et le bombardement des objectifs terrestres.
Chaque année, jusqu’en 1918, l’ARDHAN publiera un cahier relatant cet essor, ses succès et ses déboires, principalement dans la lutte anti-sous-marine.

Les auteurs

Robert Feuilloy, né en 1944, est un ancien officier de marine, pilote de chasse embarquée. Il est secrétaire général de l’ARDHAN depuis sa création en 1991 et coordonnateur de l’édition.
Lucien Morareau, né en 1938, est le spécialiste de l’Histoire de l’Aviation maritime de 1910 à 1942. Il a écrit de nombreux livres et articles sur le sujet. Membre fondateur de l’ARDHAN.