Menu Fermer

29 – L’hydravion Nord 1402 Noroit

35,00 

  • Format : A4
  • Couverture : cartonnée
  • Livre relié
  • Nombre de pages : 378
  • Langue : Français
Effacer
ISBN : 978-2-913344-19-1 Catégories : ,

Le livre

A l’ère des Concorde et des Airbus, on peut s’étonner que soit évoqué le Noroit, Nord 1402, avion amphibie d’aprèsguerre dont la carrière a été courte. Le premier vol du prototype Nord 1400 a lieu le 6 janvier 1949 et l’appareil, qui va devenir le Nord 1402, commandé à 25 exemplaires, va equiper successivement la flottille 5F/26F (1951-1953), et les escadrilles 33S (1953-1954), 125 (1954) et 53S (1953-54). C’est à la 535 qu’a lieu le dernier et funeste vol, le 2 novembre 1954. L’ARDHAN a estimé que cette documentation étoffée est opportune. Il convient en effet de replacer ce projet parmi les balbutiements de notre industrie aéronautique renaissante. Il n’est pas question de critiquer les décisions qui ont amené le choix du Noroit. Il était raisonnable, en cette fin de conflit mondial, de vouloir posséder un appareil amphibie lourd capable d’assurer notre présence outre-mer avec des moyens militaires sérieux. C’était un pari courageux qui s’est malheureusement révélé trop ambitieux. Le document exceptionnel présenté aujourd’hui nous éclaire sur les circonstances de la courte carrière du Noroit.

L’auteur

L’auteur est né le 29 juillet 1936. Engagé dans la Marine pour cinq ans le 14 octobre 1953, il passe par le centre de formation d’Hourtin et le centre préparatoire des écoles de l’Aéronautique navale (CPEAN) à Saint-Mandrier avant de rallier les Etats-Unis le 1er mars 1954 pour y recevoir une formation de pilote dans les écoles de l’U.S. Navy, a Pensacola en Floride puis Kingsville au Texas. Breveté pilote d’Aéronautique navale le 19 octobre 1955, il est un des plus jeunes pilotes de l’aviation embarquée et le premier pilote français formé sur Grumman Tracker, alors S2F-1 Sentinel. Affecté en janvier 1956 à la flottille 6F, dotée de TBM Avenger et basée à Lartigue près d’Oran, il opere à plusieurs reprises à bord des porte-avions Arromanches, La Fayette et Bois Belleau. Sa participation à des missions opérationnelles lui vaut l’attribution de la croix du combattant et de la croix du combattant de moins de vingt ans. Il quitte la Marine en fin de lien le 14 octobre 1958 pour faire carrière dans l’industrie aéronautique, d’abord à la SNECMA, au service de contrôle des réacteurs, puis aux Avions Marcel Dassault, au service des essais en vol et exploitation des vols à Melun-Villaroche, Istres et Brétigny-sur-Orge. Retraité en Corse depuis juillet 1991, il a consacré son temps à retracer l’histoire de l’hydravion Nord 1402 Noroit. Avec Jean-Paul Quentric, il est auteur de Aeronautique navale : La formation des pilotes de Etats-Unis (1950-1957). édité par l’ARDHAN en 1997. Il est aussi l’auteur de L’Aéronautique navale en Corse (1914-1993), édité par I’ARDHAN en 2004.

Poids 1.160 kg