Menu Fermer

Année 1929

Année 1929

Janvier

L’escadrille 4B1 remplace ses F65 par des F168. A la CEPA de Fréjus-Saint Raphaël, le Paulhan E5 s’écrase en mer et provoque la disparition des LV Campardon et Requin, du Mte Grassin et des QM Foucray et Renard. Le croiseur Duquesne quitte Brest pour faire le tour de l’Afrique ; pour l’occasion, un CAMS 37A est à bord depuis novembre dernier.

Février 

Le SM Morel et le QM Moreau se tuent à bord d’un HD 14 de l’Ecole de pilotage sur terrestres de la Marine à Istres.

Mars 

Le refonte du Béarn est terminée (l’avant du pont est incliné pour accrochages par l’avant, installation de freins à friction pour les brins d’arrêt). Le croiseur Lamotte-Picquet reçoit une catapulte.

L’escadrille 4B3 de Sidi-Ahmed échange ses F65 contre des Breguet 19 (photo) ; c’est la seule formation de l’Aéronautique maritime à utiliser ce type d’avions.

L’escadrille 3C1 d’Hyères voit la fin des PL5 et des Villiers 2 remplacés par des Gourdou Leseurre LGL32.

Avril 

La 7C1 reçoit, à des fins d’expérimentation, un exemplaire du Wibault 74, futur remplaçant des D1C1 et Lévy Biche. Le centre principal de Brest-Laninon devient une BAM.

Le LV Bastard, chef de l’escadrille d’instruction de Rochefort, se tue à bord d’un Br 14.

Le transport d’aviation Commandant Teste est lancé par les Forges et Chantiers de la Gironde à Bordeaux. Le croiseur Duguay-Trouin reçoit une catapulte. Le croiseur Tourville quitte Brest pour effectuer un tour du monde ; il embarque un CAMS 37A et un FBA. D’avril 1929 à septembre 1930, le croiseur-cuirassé Waldeck Rousseau, navire amiral des FNEO, bien que ne possédant aucune installation d’aviation, embarque pour cette période un CAMS37A.

Mai

Un MS du service aviation de Cuers est victime d’ un accident provoquant la mort de deux personnes. Cuers sert d’escale au dirigeable allemand Graf Zeppelin qui tombe en panne de moteurs au dessus de la vallée du Rhône ; il y reste six jours, le temps de changer de moteurs. Pour sa troisième croisière, en Algérie et au Maroc, le Béarn embarque ses trois escadrilles. En Tunisie, la 4C1 participe aux grandes manœuvres du corps d’armée de Tunisie.

Juin

Afin de préparer la course de la coupe Schneider, la Marine met sur pied une section d’entraînement sur hydravions de grande vitesse (SEHGV) qui n’existera que sur le papier. Elle sera équipée d’hydravion de course Bernard HV 40 et  HV 41 (pour l’instant sans moteur).

Le QM Paranthéon se tue à bord d’un C.59 de l’Ecole de pilotage sur avions terrestres de la Marine à Istres. A Berre, l’escadrille 3B1 remplace ses F65 par des F165 et la 3E1 perçoit des Latham 47 à la place des Latham 43.

Juillet 

L’escadrille 3B2 de Berre remplace ses F65 par des F168. Le LV Jozan, détaché de la CEPA à la Société Penhoët de Saint Nazaire, effectue des essais de catapultages (photo) avec un CAMS37A de la 2S1.

Août 

L’hydravion de course HV 41 effectue son premier vol à Hourtin (SEHGV). Le LV Ménès remet au Gouverneur général d’Indochine son rapport sur l’implantation d’une base d’hydravions à Cat-Laï au bord du Donnaï ; des terrains sont achetés.

Le Lt pilote Bonnet se tue lors d’un exercice d’acrobaties à Louley.

Septembre 

Le croiseur Duquesne reçoit une catapulte. L’escadrille 3E1 perçoit des CAMS 55 remplaçant les Latham 43 puis 47 (en 1930). Le ministre de l’Air effectue  une visite délicate  du centre de Fréjus-Saint Raphaël : la Marine s’est montrée franchement hostile à la création de son ministère.

Octobre 

La nouvelle croisière du Béarn (Maroc et AOF) est l’occasion d’effectuer des essais d’accrochages du nouveau Wuibault 74 et de participer à des opérations de lutte contre la dissidence au Maroc.

L’Edgar Quinet embarque un CAMS 37A (photo) pour effectuer la campagne de l’Ecole d’application des élèves officiers de marine ; ce croiseur-cuirassé ne possède aucune installation d’aviation. L’Ecole de chasse de Fréjus-Saint Raphaël ferme à la suite de la reprise de la formation des pilotes de chasse par l’Aéronautique militaire. Les premiers essais du PL7 ont lieu à la CEPA.

Novembre 

Les escadrilles du Béarn s’entraînent aux accrochages par l’avant au large du Maroc ; l’expérience est concluante mais le système ne sera jamais pratiqué en opération.

A la fin du mois, le Béarn est de retour en France.

Décembre 

Le Béarn subit une petite refonte (arrondi du pont d’envol sur l’extrémité arrière). Le Tourville boucle son tour du monde ; il revient à Lorient la veille de Noël. Son CAMS 37A est débarqué (le FBA l’avait été à Saïgon en octobre).

Le FBA 17 HL2 n°5 embarque sur le Tourville, en escale à Papeete, Juin 1929

Formations aériennes au 31 décembre 1929

 

Escadrilles de chasse Escadrille de bombardement Escadrilles de surveillance
3C1 Hyères LGL32 1B1 Cherbourg F165 2S1 Brest C 37A
4C1 Sidi Ahm D1C1 3B1 Berre F165 4S1 Karouba C 37A
      3B2 Berre F168      
7C1 Hyères D1C1,LB2 4B1 Karouba F168 7S1 Hyères PL4
      4B2 Karouba F65      
      4B3 Sidi Ahm. Br19      
      7B1 Hyères PL4      

 

Groupes d’escadrilles
du Béarn          7B1  7C1   7S1   SEBa de bombardement de Berre 3B1   3B2
  de bombardement de Bizerte 4B1   4B2   4B3

 

Escadrilles d’exploration Escadrilles écoles Autres escadrilles
3E1 Berre L.47, C 55 Esc. instruc. Rochef. P25,F65, FBA,MS Esc CEPA St Raph divers
      EPH Hourtin LeO 136, FBA,C37      
      EPVterrestres Louley F166      
      Ecole Marine Istres HD41/17, C.59  
            GHE    
            7S2 croiseurs (sur papier)

 

Sections entraînement et servitude   Dirigeables
           
SE Berre FBA17, F165, L.43   E-5-6 Rochefort
SE Brest FBA17, Goliath, C 37A   V-3-7-10 Rochefort
SE Cherbourg FBA17, F65, C 37A   V-8-9 Bizerte
S.Aviat Cuers FBA17      
SE Hourtin F65, HD17      
SE Hyères MS130, L 19-3, L 136,FBA, C37A      
SE Karouba FBA17, F65, Cams 37A      
SE Sidi Ahm. Br 14, MS130      
SES Orly MS130, Br14, GL22, FBA, C 59      
SEBa Hyères PL5 ,Cams 37A, D1C1      

 

 

Plusieurs formations se ré-équipent avec des Farman 165 (ici à la SE Berre) en 1929