Menu Fermer

Année 1915

Année 1915

Janvier 

Le Centre secondaire provisoire de Boulogne-sur -Mer est transféré à Dunkerque où les opérations débuteront en février avec les tout nouveaux FBA 100 ch.

L’escadrille de Port-Saïd perd son premier équipage, le SM Le Gall et le Lt Partridge; ses appareils utilisent deux bâtiments allemands réquisitionnés à Alexandrie, Anne Rickmers et Rabenfels, employés comme porte-hydravions. Quant à la Foudre, dont le rôle de transport d’hydravions a pris fin, elle est transformée en navire atelier pour l’escadre et sert de base aux Nieuport détachés à Moudros.

Le LV Cayla devient commandant de l’Ecole d’aviation militaire de Chartres.

Février

Le Centre de Saint-Raphaël, qui dépendait de la Foudre, devient une unité administrative à part entière.

Le terrain de Saint-Pol est organisé en annexe du Centre de Dunkerque, réservé aux appareils terrestres; c’est sur ce terrain que le Breguet B3 est détruit suite à un accident. Un appareil du CAM de Dunkerque (photo) effectue le premier bombardement d’une base de sous-marins ennemis par un hydravion.

Mars 

Le Centre de Boulogne, abandonné par les hydravions qui avaient rejoint Dunkerque en janvier, est rétabli en tant que Centre réduit d’aviation maritime, toujours annexe de Dunkerque. Au service de l’Aéronautique militaire, le LV de Laborde cesse son commandement à l’escadrille VB2.

L’escadrille de Port-Saïd détache cinq Nieuport basés sur l’île de Tenedos dans le cadre du blocus des Dardanelles par les Alliés.

Avril 

Dans l’Aéronautique militaire, le LV Dutertre devient commandant du Groupe des avions Breguet-Michelin; le LV de Laborde, libéré comme d’autres marins par l’Aéronautique militaire, prend    le commandement du CAM de Dunkerque. L’escadrille de reconnaissance de ce Centre est maintenant pleinement  opérationnelle, et pour sa protection, le commandant du CAM demande l’affectation d’appareils de chasse terrestres; il obtient satisfaction par le prêt de deux MS type G qui arriveront à Saint-Pol en septembre.

Mai 

Le LV Winter cesse son commandement à l’escadrille VB4 et revient dans la Marine. Les Nieuport détachés à Tenedos reviennent à Port-Saïd; un appareil de cette escadrille est embarqué sur le Montcalm en patrouille en Mer Rouge.

L’Italie se décide à déclarer la guerre à l’Autriche ; elle demande de l’aide à la France qui met en place  une escadrille de six FBA à Venise, sur l’île de San-Andrea, pour protéger la ville menacée par la marine autrichienne et assurer des patrouilles au-dessus de l’Adriatique; cette escadrille est une annexe du Centre de Saint-Raphaël.

Juin 

En deux mois d’existence, l’escadrille de bombardement de Saint -Pol a largué 552 projectiles sur Ostende et Zeebrugge. Le LV Cayla cesse de commander l’Ecole d’aviation de Chartres pour prendre le commandement du Groupe de bombardement n°1 de l’Aéronautique militaire.

Le Centre des dirigeables de Marquise-Rinxent, situé à coté de Boulogne, est créé par les Anglais.

Juillet 

Une nouvelle escadrille voit le jour au Havre mais ses FBA 100 ch n’arriveront qu’en octobre.

Août 

L’Ecole d’aviation militaire d’Ambérieu ouvre ses portes; elle est équipée d’avions Voisin et reçoit des marins pour le brevet de pilotage d’avions terrestres. Les marins brevetés par l’Ecole des observateurs de Fréjus-Saint Raphaël suivent un stage à la nouvelle Ecole de tir aérien de Cazaux (Aéronautique militaire).

L’escadrille de Venise utilise le poste de combat installé à Grado; elle y met en place trois hydravions jusqu’en septembre. Du coté de l’escadrille de Port-Saïd, le Rabenfels, rebaptisé Raven II, effectue des missions sur les côtes de Palestine et d’Asie Mineure, et le Anne Rickmers, rebaptisé Anne, embarque deux hydravions pour aller à Smyrne.

Septembre 

Le  LV Val devient commandant de l’escadrille MF36 de l’Aéronautique militaire. Les deux MS type G, promis au LV de Laborde, arrivent à Saint-Pol pour former la future escadrille de chasse terrestre de la Marine.

Le dispositif français en Italie est complété par une petite escadrille de 4 Nieuport qui s’installe à Brindisi  (photo) ; le personnel est hébergé par le cuirassé Marceau. Elle est considérée comme une annexe de Saint-Raphaël.

Octobre 

L’escadrille détachée du Centre de Dunkerque au Havre en juillet, est armée. L’escadrille de bombardement de Saint-Pol reçoit des Voisin LAS III (photo) en remplacements des Voisin type L; cette escadrille perd le QM Kergosien et le Mlot Douaille qui sont tués dans un accident.

Le Henry Farman HF.22 est détruit après un amerrissage suivi d’un capotage à Boulogne; le Caudron 150 ch Canton-Unné type R est réceptionné par la Marine et destiné à l’escadrille de Brindisi.

Novembre 

Les deux avions MS type G arrivés en septembre forment officiellement l’escadrille de chasse de Saint-Pol (photo) l’un d’eux est gravement endommagé par une tempête qui arrache le hangar dans lequel il était abrité.

Après une formation en Angleterre, quatre EV sont brevetés pilotes de dirigeables.

Afin de répondre aux besoins du corps expéditionnaire à Salonique, l’état-major français aux Dardanelles crée l’escadrille de l’Armée d’Orient qui s’installe au Centre des Dardanelles-Moudros considéré comme une annexe de Saint-Raphaël.

Décembre 

L’escadrille de l’Armée d’Orient reçoit ses premiers FBA 100 ch; la base de Moudros ne convenant pas, l’escadrille est transférée à  Salonique.

Au Centre de Dunkerque, le QM Copit se tue aux commandes d’un FBA. Le personnel de l’escadrille du Havre, arrivé en octobre, est transféré d’urgence à Bizerte dont l’armement est considéré comme prioritaire; les installation du Centre d’aviation du Havre sont alors mises en gardiennage.

Le Centre des dirigeables de Marquise-Rinxent est transféré par les Anglais à la Marine française et devient une annexe du Havre; la Marine reçoit son premier dirigeable, un  Sea-Scout  SS-26  d’origine britannique.

 

Au 31 décembre 1915, l’Aviation maritime met en ligne 66 appareils dans 8 centres; au cours de l’année, une quarantaine de nouveaux pilotes ont été formés.

Etat au 31 décembre 1915

Escadrille Avion
Escadrille du CAM de Saint-Raphaël      Caudron 80/100 ch
Escadrille de reconnaissance du CAM de Dunkerque FBA 100 ch
Escadrille de bombardement de Saint-Pol Voisin LAS III
Escadrille de bombardement de Saint-Pol MS type G
Escadrille de Port-Saïd Nieuport
Escadrille de Venise  FBA 100 ch
Escadrille de Brindisi  Nieuport, Caudron type R
Escadrille de Salonique FBA 100 ch
Centre de dirigeables de Marquise-Rinxent Sea-Scout  SS-26
 

Nieuport de l’escadrille de Port Saïd sur le Rabenfels en avril 1915