Menu Fermer

39 – Vol au vent marin. Un regard sur l’histoire de l’Aéronautique navale

42,00 

  • Format : 21 x 29,7 cm
  • Couverture : cartonnée
  • Livre relié
  • Nombre de pages : 308
  • Nombre d’images : –
  • Langue : Français
Effacer
ISBN : 978-2-913344-31-0 Catégories : ,

Le livre 

Les marins se sont intéressés très tôt à l’aviation, parce que le champ de vision des unités navales était limité parles lois de la physique. Ils profitèrent de la formidable dynamique de l’aviation en France. Ils tâtonnèrent longuement avant de réussir à embarquer des avions sur les bateaux, sans négliger ce que les avions basés à terre à long rayon d’action pouvaient apporter à la connaissance du milieu marin.

Les premiers ballons embarqués à Aboukir, les expériences de Blériot forgèrent la conscience aéronautique des marins qui achetèrent leur premier avion en 1910 et n’eurent de cesse de le faire progresser jusqu’au Rafale d’aujourd’hui.

L’ouvrage retrace la lutte de cette poignée de marins pour donner des ailes à la mer, combats pour s’imposer dans la Marine, dans les Armées, mais aussi la conduite héroïque des unités, pendant la Seconde Guerre mondiale, l’Indochine, l’Algérie et les crises qui ont succédé à la décolonisation.

L’auteur 

L’amiral Alain Oudot de Dainville né en 1947, est entré dans la Marine en 1966, qu’il quitte en 2008, comme chef d’état-major. Il effectue un début de carrière dans
l’aéronautique navale sur les porte-avions avant d’occuper des postes d’état-major dans sa spécialité, de commander le porte-avions Clemenceau et d’être chargé de créer l’aviation navale.
Il en est un témoin privilégié de l’époque contemporaine. Il a la chance de côtoyer les grandes figures de ceux qui ont écrit cette histoire, les amiraux Jozan et Klotz. Major général avant d’être chef d’état-major de la Marine, il est en première ligne pour faire entrer son armée dans le vingt et unième siècle, sans oublier l’aéronautique navale dont il se sent débiteur.

Poids 1.111 kg