Le livre                                        304 pages dont cahier couleurs

                                                                                                         16 pages.

                                                                                              Format 21 x 29,7 cartonné.

                                                                                                     280 photographies.

:

Les flottilles F1A, 8F et 4F sont héritières des traditions de la flottille du Béarn, elle-même issue de l’Aviation d’Escadre. Le présent ouvrage décrit leur histoire et celle des escadrilles AB2/2AB/6B et AB4/4AB/7B pour la période se déroulant d’octobre 1938 à juin 1943.Les marins affectés à ces formations seront successivement opposés aux forces allemandes, italiennes, anglaises et américaines.

 

La première partie relate les débuts de l’Aviation d’Escadre créée par décret en octobre 1918. L’année 1928 voit la mise en service du porte-avions Béarn qui est l’hôte jusqu’à l’entrée en guerre des avions embarqués de la Marine. Le 1er octobre 1938, la 7S1 devient l’AB2 et la flottille du Béarn devient la F1A. En septembre 1939, la F1A et ses trois escadrilles sont débarquées pour être basées à Lanvéoc-Poulmic. Après un entraînement de quelques mois, l’AB2 est envoyée le 15 mai 1940 contre l’ennemi en Hollande. Avec l’AB4, elles combattent à Berlaimont et à Origny - Sainte-Benoîte. Repliées sur Querqueville après les pertes essuyées au combat, elles sont déployées à Hyères. L’entrée en guerre de l’Italie leur offre l’opportunité d’être engagées une dernière fois, mais sans plus de succès. Elles sont finalement évacuées en Afrique du Nord à la signature de l’armistice avec l’Italie.

 

La deuxième partie traite des actions menées par les flottilles 8F et 4F en Afrique du Nord et au Levant. A la suite de l’agression de la Royal Navy du 4 juillet 1940 contre les navires français mouillés à Mers el-Kebir, la tension entre la France et le Royaume-Uni ne cesse de croître. Dès septembre, les deux formations bombardent Gibraltar, puis sont engagées à plusieurs reprises en mars 1941 contre une force navale britannique. En juin et juillet 1941, pendant un mois, la flottille 4F est déployée au Levant pour affronter les forces alliées lors de terribles combats. La campagne de Syrie se termine avec de funestes résultats puisque de nombreux marins y laissent la vie. A son retour à Tafaraoui, devenue entretemps Lartigue, la flottille 4F est dotée du bombardier bimoteur Lioré et Olivier 451. Le 8 novembre 1942, jour du débarquement anglo-américain en Afrique du Nord, après de faibles escarmouches, les Américains investissent Lartigue,sans causer d’importantes pertes humaines. Le ralliement aux Alliés permet à une partie du personnel de la flottille 4F de partir en mars 1943 vers le Royaume-Uni, pour être formée aux missions dévolues au Coastal Command, qu’ils feront à partir des bases sénégalaises de Ouakam et de Bel Air. En Algérie, la situation de la flottille 4F, prévue tout d’abord pour devenir un groupement école, se dénoue par sa dissolution le 1er juin 1943.

 

La troisième partie, fruit d’une patiente recherche, est consacrée aux annexes, particulièrement documentées.

L’auteur :

Philippe Bonnet est né en 1957 à Saint-Raphaël. Son enfance et son adolescence ont eu pour cadre l’univers de l’Aéronautique navale. Son père, engagé en 1950, y a fait une longue carrière, notamment comme spécialiste de l’armement dans l’Aviation embarquée.


Il est l’auteur du livre n° 17,
Quand je trouve, je pique, La flottille 2F en Afrique (1940-1953), édité par l’ARDHAN en 2003.

                                                                                                                                                             ISBN 978-2-913344-16-7

✁✁ ✁✁ ✁……………………………………………………………………………………

COMMANDE COMMANDE COMMANDE

 

LA FLOTTILLE 4F (1939-1943)

Prénom et NOM : ……………………………………………………………………………………………………

ADRESSE (majuscules) :……………………………………………………………………………………………

Code postal : __ __ __ __ __ VILLE : …………………………………………………………………………

E-mail : …………………………………

Ci-joint un chèque de 35 + 10 (frais d'envoi) = 45 € à l'ordre de : ARDHAN

à adresser à :

ARDHAN
86 RUE D AMSTERDAM
75009 PARIS


Sommaire Ardhan