ANNEE 1998

 

Janvier : l’année débute tragiquement pour la flottille 6 F qui perd l’Alizé n° 64  dans un accident à Nîmes causant la mort de trois personnes (EV Gruzynski, SM Lemaire et un civil touché lors du crash de l’avion). Le dernier Atlantique de série (n° 28) ( photo )est réceptionné par la 21 F. Le Foch quitte Toulon pour la dernière campagne Rafale avec le M02. La deuxième hélice du Charles de Gaulle est mise en place.

 

Février : la dernière campagne Rafale ( photo )sur le Foch (PA5) se termine par la visite à bord du CEMM et du CEMAA ; après ces essais, le Rafale M02 retourne au CEV pour le développement des standards F2 et F3.

 

Mars : le Clemenceau procède à sa dernière cérémonie aux couleurs et se retire à Brégaillon en réserve spéciale. Le Foch participe à l’exercice Stong Resolve 98 en Atlantique et le Charles de Gaulle sort de son bassin.

 Le « pingouin d’or », trophée de la sécurité aérienne, est remporté par la 32 F. Après avoir été transférée à Landivisiau en 1997, l’ECE est fermée. La Foudre célèbre son 25 000e appontage exécuté par un Puma du 3e RHC de l’ALAT de Pau. Les Falcon 10 MER de la Marine sont regroupés à Landivisiau au sein de la 57 S.

 

Avril : le Foch reçoit à son bord le Premier Ministre. Un troisième avion Hawkeye est commandé pour être livré en 2003 , alors que le premier E-2C « français »est présenté officiellement chez son constructeur à Saint-Augustine aux Etats-Unis. La 36 F reçoit son quinzième et dernier Panther( photo ). Le Bagad de Lann-Bihoué effectue une prestation au Japon devant l’Empereur.

 

Mai : la flottille 24 F fête ses quarante cinq ans ; l’EOPAN Leroux est le 600e pilote de l’Aéronautique navale « macaronné » au sein de la SME de Dax. Le trophée du parrainage le plus prestigieux de l’année revient à la ville d’Aubigny-sur-Nève  (Cher) qui parraine la 34 F. Embarqué sur le TCD Ouragan, un Super-Frelon de la 33 F participe à l’exercice Pégase 98.

Le Charles de Gaulle franchit une nouvelle étape de sa construction avec la première divergence de sa chaufferie nucléaire.

    L’EPAN de Quimper-Guengat est fermé et transféré à la BAN de Lann-Bihoué.

 

Juin : le nouveau CEMA visite le Foch. Quatre  SEM de la 11 F participent au Nato Tiger Meet à Lachfeld en Bavière. L’Aviation embarquée et celle de la PATMAR sont réunies sous un même commandement : celui de l’Aviaton navale (ALAVIA).

  Le Service de l’Aéronautique navale est créé ; il s’implante à Toussus-le-Noble.

 

Juillet : la Jeanne-d’Arc reprend la mer après avoir subi d’importants travaux au cours des quinze derniers mois. Des restrictions pour 2000-2002 sont annoncées par le CEMM au cours de sa présentation du deuxième temps de la loi de programmation relative à la période 1997-2002. Le premier prototype de l’hélicoptère NH90 ( photo )effectue une campagne de 62 appontages sur la frégate Courbet au large de l’Italie.  La 12 F fête ses 100 000 heures de vol sur Crusader( photo ). Le fanion de l’Ecole de l  ’Aéronautique Navale de Salon-de-Provence est remis à son commandant par le directeur du personnel militaire de la Marine. Le nouvel EPAN de Lann-Bihoué est inauguré (transfert de celui de Quimper-Guengat).

 

 

Août : à Cuers, le dernier SEM est livré par l’AIA et les Italiens quittent l’EIMA. Du personnel de la Marine est affecté à la BA 273 de Romorantin où sont centralisées, dans une seule base informatique, toutes les données relatives au Rafale, exploitées par le système SED. La BAN Dugny- Le Bourget devient EAN qui continue à servir d’escale en région parisienne aux aéronefs de la Marine.

 

Septembre : la flottille 24 F est mise en sommeil ; à l’heure du bilan elle aligne 160 000 heures de vol sur cinq types d’appareils différents. L’ENAC de Toulouse accueille une structure Marine chargée du suivi de la formation au contrôle aérien des élèves de la Marine ; ce déploiement (deux officiers et six officiers mariniers) est rattaché à l’EPV de Nîmes.

    Au cours des journées du patrimoine, le Foch accueille 6 000 visiteurs et la Marin participe à l’exposition d’aéronefs qui se tient à Paris, de la place de la Concorde au rond-point des Champs-Elysées, pour fêter les 100 ans de l’Aéroclub de France (Etendard IV M n° 29).

 

Octobre : la flottille 35 F est dissoute à Lanvéoc-Poulmic peu de temps après le dernier vol d’une Alouette II aux couleurs de la Marine ; la 22 S récupère les missions de soutien qui étaient assurées par la 35 F. La BAN de Quimper-Guengat ferme ses portes. Six pilotes se qualifient à l’appontage sur Hawkeye à bord de l’USS  JF Kennedy aux Etats-Unis.

  Suite à la réduction des dépenses de fonctionnement et la revue à la baisse des programmes, le CEMM tire le signal d’alarme : « nous sommes à la limite de nos capacités opérationnelles ». Le Foch, après sa visite au Liban et au cours de l’exercice PEAN 98 en Turquie, est mis en alerte suite aux évènements qui se passent au Kosovo ; il est intégré dans la TF 470 et patrouille en Adriatique dans le cadre de l’opération Trident 1. La Marine expérimente à Landivisiau le drone CL-327 Guardian pouvant être embarqué sur des bâtiments légers.

Novembre : le Foch revient à Toulon après l’alerte au Kosovo. Le premier Falcon 50 M( photo )

(n° 36) destiné à la Marine effectue son premier vol. Nîmes-Garons accueille la 6e session du cours de vols du Tactical Leadership Programme (TLP dépendant de l’OTAN) ; deux SEM de la 17 F y participent.  A la fin du programme de formation des équipages d’Hawkeye aux Etats-Unis, la FAGE revient à Lann-Bihoué après avoir effectué 850 heures de vol et 94 appontages sur ce type d’appareil.

 

Décembre : le TCD Siroco est admis au service actif ; il peut mettre en œuvre 4 hélicoptères du type Super-Puma. Sur le Charles de Gaulle, le premier poser d’un aéronef est effectué par une Alouette du CEPA ; le porte-avions quitte pour la première fois le quai d’armement pour trois journées d’essais sur coffre (point fixe de l’appareil propulsif).

  Le premier Hawkeye français (le n° 2) arrive à Lann-Bihoué( photo ) ; il est affecté à la FAGE.

  L’EAN de Cuers-Pierrefeu organise une cérémonie à l’occasion du 75e anniversaire de la disparition du dirigeable Dixmude. La BAN de Toussus-le-Noble ouvre une salle des traditions dans ses locaux.

 

 

***

Dernière cérémonie des couleurs à bord du Clémenceau Mars 1998


LES FORMATIONS AERIENNES AU 31 DECEMBRE 1998

 

 

 

 

FLOTTILLES

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Avions embarqués

Patrouille maritime

Hélicoptères

 

 

 

 

 

 

 

 

 

6 F

Nîmes

ALH

21 F

Nîmes

ATL2

31 F

St Mandrier

Lynx

11 F

Landivisiau

SEM

23 F

Lann-Bihoué

ATL2

32 F

Lanvéoc

S.Frelon

12 F

Landivisiau

Crusader

 

 

 

 

 

Dauphin SP

16 F

Landivisiau

Et.IVP

 

 

 

33 F

St Mandrier

S.Frelon

17 F

Landivisiau

SEM

 

 

 

34 F

Lanvéoc

Lynx

 

  

 

 

 

 

36 F

St Mandrier

Panther

FAGE

Lann-Bihoué

E-2C

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

ESCADRILLES

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Servitudes

Surveillance

Ecoles

 

 

 

 

 

 

 

 

 

2 S

Lan-Bi.

Xingu,N262

9 S

Tontouta

Gardian

50 S

Lanvéoc

Rallye,CAP10

3 S

Hyères

Xingu,N262

12 S

Faaa

Gardian

56 S

Nîmes

N 262E

ERCE/10S

Hyères

Lynx, Al.III,

 

 

 

57 S

Landivisiau

DA10

 

 

Rallye

Hélicoptères

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

22 S

Lanvéoc

Al.III

 

 

 

 

 

 

23 S

St Mand.

Al.III

 

 

 

 

 

 

 

 

Dauphin

 

 

 

 

 

 

Mai 1998 : 45ème anniversaire de la 24 F qui sera mise en sommeil en septembre

 

***

Année 1978            Année  1988

 

Sommaire Ardhan