ANNEE 1935

Janvier : à l'escadrille 1 E 1 de Cherbourg, deux Cams 55/10 sont remplacés par les tout nouveaux Breguet Bizerte n° 1et 2 regroupés dans une section autonome chargée de l'expérimentation opérationnelle de l'hydravion. L'Ecole pratique d'aviation d'Istres, comprenant un détachement Marine, prend l'appellation d'Ecole de formation des sous-officiers de l'armée de l'Air.

   L'hydravion Laté 521 Lieutenant de Vaisseau Paris ( photo )effectue son premier vol à Biscarrosse.

Février : une circulaire de l'EMG définit les grandes lignes du programme d'études du matériel destiné à l'aviation maritime; la classe "exploration" du programme de 1933 est remplacée par la classe "croisière".

 Trois prototypes d'hydravion sont définitivement retenus: le Breguet 730, le Laté 610 et le Cams 141.

 Le croiseur Duguay-Trouin reçoit une nouvelle catapulte qui lui permettra de mettre en oeuvre des GL 832 et Potez 452.

Mars : l'hydravion Lieutenant de Vaisseau Paris débute ses essais officiels à Biscarrosse sous la responsabilité du CC Bonnot.Le porte-hydravions Commandannt Teste rentre à l'arsenal pour le montage de la  rampe d'échouage Kiwul et la modification de son appareil stabilisateur.

Avril : l'escadrille 1 E 2 créée à Cherbourg est destinée aux essais opérationnels de l'hydravion Breguet 521 Bizerte.( photo) La section d'entraînement du Commandant Teste (SE-Te) est débarquée à St Mandrier et devient la section d'entraînement de l'hydraviation embarquée (SEHE) rattachée à la base. Le Béarn, qui est actuellement en grande refonte, doit être affecté en 2e région maritime.

 Les premiers LeO 258 sortent d'usine; le 26e et dernier exemplaire sera réceptionné en septembre.

  A Hourtin, un Goliath s'écrase au sol entraînant dans la mort quatre membres d'équipage. Le CF Hue, commandant la base de Fréjus-Saint Raphaël, se tue à bord d'un MS 230.

Mai : pendant plus d'un mois, le groupe des escadrilles du Béarn effectue un tour de France. La flottille 3FC, forte de 28 MS 225, est amenée à Bizerte par le Commandant Teste pour participer à des exercices interarmées; elle revient à Marignane en fin de mois. Le LV Flamant, commandant l'escadrille 4E1, se tue à bord d'un CAMS 55 au cours d'un vol de nuit au-dessus du lac El Melah près de la frontière algéro-tunisienne.

Juin : les LeO 258 ( photo)sont mis en service en remplacement des Farman 168 Goliath. Six CAMS 37 de l'escadrille 2S1 effectuent une reconnaissance des plans d'eau sur les côtes d'Hendaye à Dunkerque. Le LV Hébrard améliore le record du monde de distance déjà détenu par l'hydravion Laté 300 Croix du Sud  en franchissant 4340 km entre Cherbourg et le Sénégal. L'hydravion léger Besson MB 411 n°1 effectue son premier vol.

 Le porte-hydravions Commandant Teste et ses escadrilles, 7B2 et 7S2, font une tournée en Afrique du Nord.

 L'EV1 Fouchet, officier en second de l'escadrille 7S1, se tue sur la plage de Sionville à bord d'un PL 101.

Juillet : le Laté 300 Croix du Sud, jusqu'alors confié à un équipage Marine, est remis officiellement à Air France. Les hydravions GL 832 sont livrés; le premier est le n° 2 embarqué sur l'aviso colonial D'Iberville.

 Une lettre du ministre de la Marine crée les commandements d'hydravions de croisière (ceux d'une masse minimale de 10 tonnes); le commandement d'un gros hydravion est assimilé à celui d'un bâtiment à la mer.

 La circulaire ministérielle 1252/EMG, portant sur l'organisation générale de l'aviation maritime, change la numérotation des escadrilles d'exploration : le numéro de la région est supprimé, 1E2 devient E4, 3E2 devient E3 etc. Par ailleurs, le groupement d'hydraviation embarqué 7S3 éclate en quatre groupements, 7S3, 7S4, 8S1et 8S2.

Août : le changement de numérotation des escadrilles d'exploration, prévu en juillet, est applicable le 1er août.

Le Béarn sort de sa grande refonte et entame ses essais de réception. Le gouverneur civil de Tahiti demande au ministère de la Marine de créer à Papeete une escadrille d'hydravions; le LV Jeanpierre est désigné pour commander cette future unité (ce sera l'escadrille E8); le matériel et le personnel embarqueront à la fin de l'année à Marseille à destination de Tahiti.

  Le CAMS 55 n° 76 de la CEPA est détruit au cours d'un amerrissage de nuit; le QM Fuchs disparaît dans cet accident.

Septembre : la Marine achète deux Potez 56 ( photo) pour disposer d'appareils rapides et confortables pour ses liaisons d'autorités et d'état-major; ces appareils sont versés à la Section de liaison et d'entraînrment d'Orly (SLE).

  L'activité de la base de Cuers est réduite; elle devient une base mixte Marine / armée de l'Air.

   L'hydravion Lieutenant de Vaisseau Paris est armé par un équipage Marine commandé par le CC Bonnot.

Octobre : l'Ecole Navale s'installe à Saint Pierre Quilbignon. L'hydravion léger MB 411 n°1, ( photo )récemment réceptionné, embarque sur le sous-marin Surcouf. Les escadrilles E2 (ex 1E1) et E4 (ex 1E2) fusionnent en une nouvelle escadrille E2; le CC Protche, commandant de la E4, devient commandant de la E2.

Novembre : le Béarn récupère son aviation après les essais de réception post refonte. La méthode d'appontage en "vol hirizontal" adoptée par Teste, est remplacée par celle "de l'appareil en descente"mise au point par le CV Lartigue; à cette occasion, les essais d'appontage par l'avant sont repris. La refonte du Commandant Teste débute.  Le CAM de Lanvéoc-Poulmic est créé bien que les travaux ne soient pas complètement terminés; il n'y a pas encore de formation aérienne affectée. L'Ecole militaire d'application de l'aéronautique de Versailles, qui forment des officiers de Marine brevetés d'aéronautique, devient Ecole de l'Air.

 Pour assurer une présence aéronautique française aux Antilles, deux FBA et un CAMS 37E sont expédiés à Fort-de-France où est installée une hydrobase.

 La décision ministérielle n° 11784/1/EMA fixe le transfert des escadrilles des 3FC et 4FB à l'armée de l'Air à compter du 1er janvier 1936.

Décembre : les hydravions expédiés à Fort-de-France constituent le détachement pour les fêtes du tricentenaire du rattachement des Antilles à la France. Ces appareils, avec le MB 411 du Surcouf et le Lieutenant de Vaisseau Paris de passage pour la circonstance ( photo ) , participent au défilé aérien qui fête l'événement.

 L'EGAM des Mureaux réceptionne les premiers Potez 452 qui seront en service en 1936.

 Un arrêté ministériel précise que le Centre d'expériences de Fréjus-Saint Raphaël comprend un centre d'essais technique des hydravions, sous l'autorité du ministère de l'Air, et la CEPA utilisée pour les essais d'utilisation militaire qui relève du SC/Aéro. Le commandant du Centre est à la fois commandant de la base, directeur du centre d'essais technique et président de la CEPA.

******


   

  FORMATIONS AERIENNES AU 31 DECEMBRE 1935

Escadrilles de chasse

 

Escadrilles de bombardement

 

Escadrilles d'exploration

                     

3C1

Hyères

MS225

 

3B1

Berre

LeO258

 

E1

Cherbourg

Calcutta

3C2

Marignane

NiD622

 

3B2

Berre

LeO258

 

E2

Cherbourg

Cams55, Bizerte

3C3

Marignane

NiD622

 

4B1

Karouba

F.168

 

E3

Berre

Cams55

7C1

Hyères

Wib.74

 

4B2

Karouba

F.165

 

E5

St Raphaël

Cams55, Laté381

       

4B3

Sidi Ahmed

F.168

 

E7

Karouba

Cams55

       

7B1

Hyères

PL7

       
       

7B2

St Mandrier

PL15

       

Escadrilles de torpillage

 

Escadrilles de surveillance

 

Autres escadrilles

                     

1T1

Cherbourg

Laté290

 

2S1

Brest

Cams37

 

esc. CEPA

St Raphaël

divers

4T1

Berre

Laté290

 

3S1

Hyéres

Cams37

 

esc. EPV

Hourtin

divers

       

4S1

Karouba

Cams55

 

esc. EPH

Hourtin

divers

       

7S1

Hyères

PL 101

 

dét. Marine

Istres

(Aér. milit)

       

7S2

St Mandrier

GL812/813

       

Groupes d'escadrilles

 

Flottilles d'aviation

           

du Béarn

7B1, 7C1, 7S1

 

de bombardement 3e RM

3FB

3B1, 3B2

du Cdt Teste

7B2, 7S2

 

de bombardement 4e RM

4FB

4B1, 4B2, 4B3

     

          de chasse     3e RM          

3FC

3C1, 3C2, 3C3

Sections d'entraînement et de servitudes

 

Sections de liaison et autres

             

SE

Berre

Cams37, LeO254, Goliath

 

SLE

Orly

Cams37, P.25, P.56

SES

Brest

FBA, Goliath, Cams 37

 

SL Comar

Casablanca

Potez 25

SES

Cherbourg /

Cams37, Cams55, Goliath

 

SEBa

Hyères

PL7, W.74, MS230,

 

Querqueville

Potez 25

     

PL10, MS226

SE

Hourtin /

divers

 

SEHE

St Mandrier

FBA17, Cams37,

 

Louley

Potez 25

     

GL 81X

SE

Hyères

P.25, Cams37, NiD622

       

SE

Karouba

FBA17, Cams55, Goliath

       

SS

Marignane

P.25, NiD62, MS130

       

SE

Rochefort

MS230, FBA294, P.25

       

SE

Sidi Ahmed

P.25, MS 230

       

Groupements d'hydraviation embarqués

 

Dirigeables

           

7S3

croiseurs Méditerranée

GL 810 / 813

 

Rochefort

E5, V11

7S4

croiseurs Atlantique

GL810/812, MB 411

     

8S1

croiseurs Outre-Mer

Cams 37

     

8S2

avisos coloniaux

GL 832

     

******

Sommaire Ardhan