ANNEE  1926

 

 

Janvier : le LV Daygrand, commandant  l’escadrille 1R1, disparaît en service aérien commandé. Les dirigeables Astra-Torrès et les Zodiac VZ sont renommés, respectivement, E et V (exemple : AT-24 devient E-7, et VZ-12 devient V-4).

 

Février : au début du  mois, deux escadrilles d’aviation sont créées, la 7B4 à Hyères pour accueillir les nouveaux avions PL2( photo), et la 6C3 à Sidi-Ahmed en Tunisie. Après son premier vol, le Besson MB 35, destiné au sous-marin Surcouf, est versé à la CEPA où il reçoit le codeS4.(photo)

   La CM 64 Aéro 1 modifie le code des escadrilles d’aviation : le 3e chiffre, au lieu d’indiquer le numéro de l’escadrille dans la flottille, indique désormais le numéro de l’escadrille dans sa spécialité (bombardement,  reconnaissance …) ; les escadrilles qui changent de caractéristiques sont les : 5B3 (qui devient 5B1), 6B2 (6B1), 7B4 (7B2), 6C3 (6C1), 7C3 (7C1) et 7R2 (qui devient 7R1).

 

Mars : le Centre d’Aviation  d’Escadre du Palyvestre devient Centre d’Aviation de Hyères-Le Palyvestre où de nombreuses constructions nouvelles voient le jour et où une section d’entraînement (SE) est créée. L’escadrille 5R1 quitte Saint-Raphaël pour Berre et s’équipe avec des Latham 43 qui remplacent les Blanchard Brd 1.  Trois nouveaux Goliath renforcent la 5B2, en opération au Maroc, qui vient d’être citée à l’ordre de l’Armée.           L’escale de Lorient est dissoute ; le gardiennage de l’ex- centre est assuré par l’Ecole des Fusiliers- marins.

 

Avril : la Marine décide d’assurer elle-même la formation de début sur terrestres de ses élèves pilotes effectuée jusqu’alors à Istres ; elle crée une école sur le terrain de Louley à Hourtin qui remplace le détachement Marine à l’Ecole d’aviation militaire d’Istres.

  L’Aéronautique de la Manche devient Aéronautique du 1er arrondissement maritime ; celle de l’Atlantique, Aéronautique du 2e arrondissement maritime et celle des Côtes sud de la France, Aéronautique du 5e arrondissement maritime.

   Le LV Demougeot bat le record d’altitude pour hydravion monomoteur avec charges de 200 et 500 kg à bord d’un Villiers 4 qui n’est utilisé à la CEPA que pour les records.

 

Mai : du fait de la diversité de l’enseignement, les CEAM de Rochefort et d’Hourtin deviennent des CIAM          (Centres d’Instruction de l’Aéronautique Maritime) ; le CEAM de Berre, qui a perdu son école de pilotage au profit d’Hourtin, devient CPAM de Berre.

  Le Bapaume, en disponibilité depuis 1924, est débarrassé de sa plateforme aviation pour redevenir un simple patrouilleur.

  L’EV1 Deshayes se tue à Bizerte à bord d’un D1C1 de l’escadrille 6C1 (la voilure se replie en vol).( photo hangar « EV Deshayes)

 

Juin : le dirigeable E-7 est désarmé à Cuers et le Zodiac V-3, qui volait à Rochefort depuis le mois de mars, est dégonflé.

 

Juillet : l’EGAM est officiellement inauguré à Nanterre ; il a quitté ses installations de Saint-Cyr.

 

Août : le désarmement et la condamnation du dirigeable Méditerranée ( photo )marque la fin de l’expérience des dirigeables rigides dans la Marine.

  Au Maroc, c’est la fin des opérations militaires mais l’escadrille 5B2 est maintenue provisoirement sur place. Trois Goliath de l’escadrille 6R1 effectuent une liaison Bizerte- Beyrouth ; c’est le ministre de la Marine qui a demandé de manifester ainsi l’importance attribuée aux intérêts politiques et économiques de la France au Levant.

 

Septembre : le Béarn est armé pour essais ; son premier commandant est le LV de Laborde. Le croiseur-école Jeanne-d’Arc embarque l’hydravion Besson MB 35 durant sa campagne d’application des officiers-élèves de l’Ecole navale.

  Une catapulte est installée à l’extrémité ouest de la grande jetée dans la baie de Brest ; des expériences de lancements d’un FBA 17 HE, sans pilote, sont effectuées.


Octobre : le LV Demougeot réalise le premier catapultage  ( photo ) à bord d’un FBA 17 HL1 à partir de l’installation à quai de Brest ; la Marine commande des catapultes pour ses croiseurs. C’est le Primauguet qui est équipé le premier et qui lance, avec succès, le FBA du LV Demougeot.

  Au départ de Berre, un CAMS 37 (LV Guilbaud) et un LeO H194 (LV Bernard) s’envolent pour la reconnaissance d’une route maritime et fluviale devant relier Madagascar à la France.

 L’escadrille 3R1 (escadrille de Brest) remplacent ses GL par des Goliath et utilise des FBA 17 pour remplacer  les LeO H136 renvoyés chez le constructeur pour modifications.

  L’Atelier régional de révision des moteurs est créé au sein du CAM de Cures-Pierrefeu.

 

Novembre : l’escadrille d’aviation 3R1 devient 2R1 pour officialiser son transfert de Lorient à Brest effectué en janvier 1925. L’escadrille 7B1, qui fait encore partie du groupe des escadrilles du Béarn alors qu’elle est équipée de Goliath non embarqués, quitte Saint-Raphaël pour aller s’installer à Berre. Le Béarn, récemment armé pour essais, quitte la Seyne pour aller en rade de Toulon ; les pilotes s’entraînent à l’approche du porte-avions puis à de simples posés de roues.

 Au Maroc, l’escadrille 5B2 fait mouvement sur Agadir pour assurer un vaste programme de photos aériennes du Grand Atlas.

  Parti le mois précédent de Berre, le LeO H194 du LV Bernard ( photo ) atteint  Madagascar ouvrant ainsi la voie aérienne France-Madagascar.

 

Décembre : le SM Guillou de la 7R1 reçoit du Commandant du Béarn la première autorisation « d’accrocher » ; il réalise alors le premier posé freiné sur le nouveau porte-avions à bord d’un GL22 de la SE Hyères.

 L’escadrille 5B1 quitte Cuers pour Saint-Raphaël.

 

 

 

*****

 

 

 

 

 

 

Divers appareils de l’escadrille CEPA à Saint Raphaël en Septembre 1926

 

 


FORMATIONS AERIENNES AU 31 DECEMBRE 1926

 

 

 

 

Escadrilles de chasse

 

Escadrilles de bombardement

 

Escadrilles de reconnaissance

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

6C1

Sidi Ah.

D1C1

 

5B1

St Raph.

F.65

 

1R1

Cherbourg

Cams33,GLHB2

7C1

Hyères

D1C1

 

5B2

Agadir

F.60/65

 

1R2

Cherbourg

Latham 43

 

 

GL22

 

6B1

Karouba

F.65

 

2R1

Brest

F60, FBA17

 

 

 

 

7B1

Berre

F.60

 

5R1

Berre

Latham 43

 

 

 

 

7B2

Hyères

PL.2

 

6R1

Karouba

F.65

 

 

 

 

 

 

 

 

7R1

Hyères

Br14, LeO7.3

 

 

 

Groupes d’escadrilles

 

 

du Béarn

7B1, 7B2, 7C1, 7R1

 

 

 

 

 

Escadrilles écoles

 

Sections Entraînement Servitudes

 

Divers

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Instruc.

Rochf.

Br14,FBA, HD,

 

SE

Berre

LeOH13.6,FBA17

 

Esc.Cepa

St Raph.

divers

 

 

MS130, C.59

 

SE

Brest

F.60, FBA17

 

SRT

St Cyr

divers

EPV

Hourtin

LeOH13,Cams46

 

SE

Hourtin

F.60, HD17

 

Esc. Avia.

Cuers

Br.14

EPH

Hourtin

FBA17,Cams 37,

 

SE

Cherbourg

FBA17, Latham,

 

 

 

 

 

 

LeOH13

 

 

 

LeOH13.6

 

 

 

 

EPT

Louley

C.59

 

SE

Hyères

GL22, PL.5

 

 

 

 

Ec.Chas.

St Rap

GL, Hanriot

 

SE

Karouba

FBA17

 

 

 

 

 

 

Nieuport, Spad

 

SE

Louley

Br.14

 

 

 

 

 

 

 

 

SE

St Cyr

Br.14, GL Et,

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Spad S42

 

 

 

 

 

 

 

 

Dirigeables

 

Cuers

E-1, E-6

Rochefort

E-5, E-3, V-3

 

 

 

 

 

 

GL S44 de l’Ecole de Chasse à Saint Raphaël

 

 

Farman 65 Goliath de l’escadrille 6B2 au dessus d’Ajaccio janvier 1926

Sommaire Ardhan